Amarosia : La prothèse capillaire, à domicile

amarosia« Quand on est malade, on a l’impression d’être mieux compris par des gens qui ont eux aussi connu la maladie. » Voilà en quelques mots ce qui résume le mieux le choix de Géraldine Cadix, atteinte du cancer au cervelet alors qu’elle avait vingt-deux ans, de créer la société Amarosia. Son but ? Proposer des prothèses capillaires, à domicile. Marquée par sa propre expérience, Géraldine sait à quel point il est difficile d’assumer sa perte de cheveux, mais surtout d’accepter les conseils d’une personne extérieure. « Je l’ai mal vécu à l’époque. Je n’étais pas prête à porter une prothèse, explique-t-elle. Aujourd’hui mon but est de permettre aux personnes qui n’osent pas sortir, de trouver la prothèse qui leur convient. » Grâce à une gamme de produits séléctionnés avec soin, Géraldine sait satisfaire sa clientèle, et évite les désagréments liés à l’achat sur internet, solution parfois choisie par les personnes atteinte de la maladie. « Il est possible d’essayer les modèles sélectionnés ce qui garantit la satisfaction, explique Géraldine. Avec en plus le confort d’être chez soi, et ça, c’est très important. » Et avec l’agrément de la sécurité sociale, Amarosia est reconnu professionnel de santé ce qui assure à sa clientèle un remboursement total ou partiel de l’achat de la prothèse.