Maisons France Confort à Douai : La construction de maisons dans le Douaisis et le Pévèle

maisons-france-confortAvec près de 350 agences en France et plus de 5400 maisons qui sortent de terre chaque année, Maisons France Confort est le premier constructeur national de maisons individuelles personnnalisées. À Douai, c’est en septembre 2014 que l’agence ouvre ses portes, sous la direction de Christophe Capliez. Un choix stratégique qui s’explique avant tout par la situation géographique de la ville. « Maisons France Confort dispose d’agences à Arras, Cambrai, Valenciennes, Lens ou enncore Lille, explique Christophe. Douai est en plein cœur de toutes ces villes et il y avait ici un manque évident. »

Faire le choix de la construction est une décision importante, pour laquelle il est bon d’être bien entouré. Chez Maisons France Confort, on réalise votre projet de A à Z. Du premier rendez-vous, jusqu’à la remise des clés en passant par la réalisation des plans, l’équipe s’occupe de tout. Grâce à son bureau d’études basé à Arras, et son service travaux situé à Lens, Maisons France Confort assure le suivi complet de votre projet. Le tout en respectant le budget de chacun, mais aussi ses goûts. Brique, enduit, ou cubique. Maison à étages ou plain-pied. Chaque projet est unique et en accord avec les demandes du client. « On fait du sur-mesure », reprend Christophe.

Et si l’agence rayonne avant tout sur le Douaisis, l’ambition est aussi de poursuivre le développement sur le secteur du Pévèle. Pour cela, Christophe est accompagné de Valérie Lemaire, commerciale, qui maîtrise parfaitement ce secteur géographique. « Je suis native du secteur, je le maitrise donc très bien, explique Valérie. J’ai aussi une dizaine d’années d’expérience sur le Pévèle donc je connais le potentiel. »

Ne payer qu’à partir du moment où les fondations sont coulées

Accueil, conseils, suivi, Christophe et Valérie ont avant tout pour objectif d’entretenir une relation de confiance avec le client. Et avec un échelonnement des paiements qui ne débute que lorsque les fondations sont coulées, le contrat est rempli. « On ne paye rien à la signature, mais seulement lorsque les travaux débutent », conclut Christophe.